GROSSESSE: Une étude très rassurante sur le vapotage et la nicotine.

GROSSESSE: Une étude très rassurante sur le vapotage et la nicotine.

Selon Santé Publique France, en 2016, 30% des femmes fumaient avant leur grossesse. Et elles n’étaient que 45.8% à avoir arrêté avant le troisième trimestre, soit plus de la moitié qui n’avaient pas réussi à quitter complètement la cigarette pendant leur grossesse. Les risques sont connus: fausse couche, retard de croissance in-utérin, malformation, accouchement prématuré, bébés plus petits et fragiles à la naissance… Outre les composants toxiques de la cigarette, le monoxyde de carbone est un terrible poison qui perturbe l’oxygénation du fœtus. Toutes les femmes en sont conscientes et il ne faut surtout pas jeter la pierre à celles qui ne parviennent pas à arrêter de fumer. Une étude anglaise montre que le jugement est contre productif, cela les pousserait même à fumer en cachette.

Alors pour éviter de fumer, peut-on vapoter pendant la grossesse? Une étude menée par une équipe de la faculté de médecine de Dublin démontre que le vapotage (et la nicotine!) n’a aucune incidence, ni sur la maman, ni sur son bébé. Pour les femmes qui vapotent, tous les résultats sont similaires à celles qui ne fument pas, alors que les dégâts du tabac ont été à nouveau vérifiés par l’étude sur les mamans fumeuses.

Pour rappel: en France, depuis 1999, les substituts nicotiniques sont autorisés pour aider les femmes fumeuses à s’arrêter pour leur grossesse.

Toute l’info: documents, références et guide pour les professionnels de santé: www.iurls.net/bebe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *